Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

La Colonie Américaine à Tel Aviv-Jaffa – Blog – Février 2018

A la lisière entre Tel Aviv et Jaffa, posée entre le quartier chic de Neve Tzedek et celui de Florentin reputé, lui, pour sa vie nocturne et branchée, la colonie américaine pourrait fort bien passer inaperçue.  Constituée à peine de deux rues, on y accède par la bouillonnante rue Eilat, l’équivalent du quartier parisien du Sentier en tournant dans la rue Auerbach. Et là, l’ambiance change  du tout au tout: maisons de bois d’un autre âge, restes d’un majestueux hôtel de pierre doté d’un jardin exotique, une église, tout cela au beau milieu de constructions en cours et de structures abandonnées, restes d’une histoire fabuleuse.

L’histoire de ce quartier commence à la fin 19eme siècle, en 1886 pour être plus précis lorsque  157 personnes, communauté évangéliste originaire du Maine aux Etats Unis,  embarquent le “Nelly Chapin” et voguent en direction de la Terre Sainte. Sous la direction de leur maitre spirituel George Adams prêtre mais aussi ancien acteur qui leur vante une vision idyllique du pays du lait et du miel ils risquent le tout pour le tout en venant s’installer, hommes femmes et enfants mais aussi leurs maisons de bois en pièce détachée. La suite est moins alléchante: la bureaucratie du gouvernent ottoman les empêchera de s’installer a leur arrivée, et les laissera camper sur les plages de Jaffa.  Apres moult péripéties, 9 morts par épidémies, et autres déconvenues, la majorité d’entre eux repartiront quelques années plus tard, vendant leurs maisons aux Templiers, communauté chrétienne venue d’Allemagne, qui développera le quartier.

L’héritage n’est pas seulement architectural, c’est aussi l’histoire de personnalités exaltées et parfois excentriques ou encore de Jean et Reed Holmes qui, en rachetant en 2002 une des maison et la reconstruisant fidèlement abus plans d’origine, ont lance le projet de réhabilitation du quartier. C’est dans cette maison classée patrimoine historique que se tient une maison d’ hôte insolite ou se croisent archéologues, danseurs, et autres résidents temporaires a Tel Aviv, a la recherche d’un logement accessible et pourtant bien exclusif. A ne pas manquer: le petit musée rue Auerbach, les vitraux de l’église représentant des scènes de la vie de Jaffa, la vue du haut du centre Immanuel.

Pour plus d’information, veuillez nous contacter en cliquant ici

.

 

 

  • Skip to toolbar